1. Skip to Menu
  2. Skip to Content
  3. Skip to Footer>

PDF Imprimer Envoyer

Les six expressions du Chéma

 

Le Chéma est la déclaration fondamentale de la foi juive : « Écoute Israël, Havayah est notre D.ieu, Havayah est Un. » Le premier mot du Chéma, « écoute » (??????, chéma), est composé de trois lettres, qui peuvent être permutées de six manières différentes. Chacune de ces permutations f            ait allusion à une partie d’un verset ou à une expression de la littérature rabbinique, ainsi que nous pouvons le constater ci-dessous : 

??? – « Levez les regards vers les cieux » (?????? ?????? ????????? ), tiré d’Isaïe 40:26.

??? – « Une flamme s’élève d’elle-même » (?????????? ?????? ????????? ), dans la Guemara Chabat 21a (voir aussi Rachi sur Exode 27:20).

??? – « Qui est monté au ciel ? » (??? ????? ???????? ), tiré des Proverbes 30:4.

??? – « L’emplacement du monde » (???????? ???? ?????? ), appellation rabbinique pour le Créateur.

??? – « Au dessus de tout, Tu as placé Ta demeure » (???????? ???????? ????????? ), extrait des Psaumes 91:9.

??? – « Le joug du Royaume des Cieux » (???? ???????? ???????? ), expression rabbinique spécifiquement reliée à la finalité du Chéma, c’est à dire, au fait d’accepter le joug du Royaume des Cieux. Voir Berakhot 13a.

A présent, examinons, plus en détail, ce sujet en introduisant la théorie de permutation kabbalistique.

La théorie de permutation kabbalistique

Les écrits kabbalistiques parlent des secrets de permutation,1 ou, comme nous l’appellerions en termes plus modernes, de la théorie de permutation. L’objectif de la théorie de permutation kabbalistique est de faire correspondre, de manière adéquate, trois éléments donnés, que nous appellerons  a, b, et c, aux six sefirot des émotions, de la bonté au fondement.

À partir de trois éléments distincts, a, b, et c, il existe six permutations possibles : abc, acb, bca, bac, cab, cba. En ayant recours à une règle de transformation mathématique de base,2 ces six permutations correspondent aux six attributs du cœur, de la manière suivante :

puissance
bca

bonté
abc

beauté
cab

reconnaissance
bac

victoire
acb

fondement
cba

Il s’agit là de la correspondance réduite à sa plus simple expression et la plus directe. Toutefois, nous pouvons noter, à présent, que quels que soient ces trois termes, leurs identifications en tant que a, b, et c n’est pas arbitraire. En fait, la théorie de permutation kabbalistique exige que les trois termes correspondent parfaitement aux trois sefirot de l’intellect : la sagesse (a), la compréhension (b) et la connaissance (c).

Identifier correctement lequel des trois termes correspond à telle sefira de l’intellect constitue toute la difficulté de la question et réclame une très grande expérience en ce domaine (i.e., avoir étudié la manière dont cela peut être fait pour de nombreuses racines de trois lettres) ainsi que beaucoup d’intuition kabbalistique (une compétence qui, de toute évidence, ne peut être enseignée).3

Les expressions et les sefirot

Pour en revenir au premier mot du Chéma, ???, notre première étape consistera à identifier à laquelle des trois sefirot de l’intellect chacune des lettres du mot correspond. En s’appuyant sur des enseignements que nous avons exposés dans d’autres sources, la correspondance est la suivante :

? – sagesse

? – compréhension

? – connaissance

Ce qui nous donne le schéma suivant :

puissance
???
?????????? ?????? ?????????

bonté
???
???????? ???? ??????

beauté
???
???? ???????? ????????

reconnaissance
???
?????? ?????? ?????????

victoire
???
??? ????? ????????

fondement
???
???????? ???????? ?????????

 

Notes:

1.    Voir notre ouvrage en hébreu Sod Hachem Leyeré’av, pour une explication plus approfondie de ce sujet.

2.     C’est au lecteur de trouver la règle pour cette transformation. Une fois cette règle définie, remarquez qu’elle trouve son équivalent dans les règles de la main gauche et de la main droite dans l’algèbre vectorielle. De manière plus spécifique, la transformation utilisée pour la bonté, la puissance et la beauté correspond à la règle de la main gauche, ayant pour résultat un vecteur d’axe z négatif, indiquant que ces trois sefirot sont dirigées vers l’intérieur. La transformation pour la victoire, la reconnaissance et le fondement correspond à la règle de la main droite, ayant pour résultat un vecteur d’axe z positif et indiquant que ces trois sefirot sont dirigées vers l’extérieur.

3. Récrivons la correspondance ci-dessus en utilisant une notation kabbalistique plus traditionnelle. Pour a, b, et c, nous employons les trois lettres uniques du Nom essentiel de D.ieu, Havayah, ? (youd), ? (), et ? (vav), qui elles-mêmes correspondent respectivement à la sagesse, la compréhension et la connaissance. De plus, nous remarquerons également la correspondance des lettres ?, ?, et ?, avec les sefirot, y compris les trois têtes de la sefirah de la couronne.

la tête inconnaissable
?

la tête du néant
?

la tête de la patience
?

compréhension
?

sagesse
?

connaissance
?

puissance
???

bonté
???

beauté
???

reconnaissance
???

victoire
???

fondement
???

règne
?